Le pouvoir des nouvelles technologies

Article : Le pouvoir des nouvelles technologies
30 octobre 2012

Le pouvoir des nouvelles technologies

Les nouvelles technologies? Oui, c’est bien de cela dont je fais allusion dans ce blog.Photo: Rebecca et moi, ce matin du samedi alors qu’elle est venue me rendre visite chez moi a la maison

Elle m’a annoncée qu’elle arriverait à Goma (Chef-lieu de la province du Nord-Kivu, Est RDC) le Jeudi soir en provenance de Bunia (Province Orientale) où elle était allée visiter sa famille. Elle s’appelle Rebecca !

Rebecca (Becky pour les intimes) est une jeune étudiante en Faculté de Médecine à l’Université Protestante du Congo (UPC) à Kinshasa. On s’est « connu » il y a près d’une année via Internet. Alors que je suis à Goma et elle à Kinshasa, une chose nous a unis, Facebook !

Pour la petite histoire, vers la fin de l’année 2009 (si ma mémoire est encore fidèle), j’étais déjà connecté à Aimée, une jeune étudiante, d’origine du Sud Kivutienne, qui vit désormais avec sa famille à Kinshasa. Cette fille, je ne l’ai non plus jamais rencontrée mais ses qualités et ses intérêts qui se sont retrouvés être le point commun, nous qui nous avaient « unis ».

Comme vous le saurez peut être plus tard, je travaille avec les enfants dans une ONG dont je suis Co fondateur et Directeur Exécutif, Rudi International. Mais à cette période (lorsqu’on est entré en contact), nous n’avions pas encore fondé Rudi International, mais il y avait déjà cette passion, l’humanitaire en moi personnellement. En elle, je l’ai aussi remarqué. Bien d’autres points communs: l’amour (la passion pour) de la science, le gout de la recherche, la foi chrétienne et les valeurs y relatives, etc, sont entre autres, les choses qui nous unissent, Aimée et moi.

Alors qu’on entretenait déjà des bonnes « relations » (d’abord sur Facebook et ensuite par téléphone), parmi ses publications Facebook, j’ai remarqué une autre jeune demoiselle, une très grande amie à Aimée (du moins, ça j’ai découvert un peu plus tard), qui avait presque les mêmes caractéristiques que son amie. Et du coup, elle m’a intéressée et directement on est entré en contact ; cela, vers la fin de l’année 2011.

Elle, c’est alors Rebecca !

Depuis, on a eu des bonnes relations avec les deux jeunes demoiselles qui m’ont inspirées pour beaucoup de choses. On s’informait tous sur nos différentes activités et il est arrivé que les deux, avec un autre jeune garçon, leur ami à Kinshasa, ils ont pris l’initiative d’aider un petit enfant à aller à l’école, en se cotisant, elles ont réussi à lui payer les frais scolaires pour toute une année.

Je dois avouer qu’elles m’ont inspirées, au point que nous [Rudi International] avons décidé de lancer « Rudi Education », notre programme qui s’occupe du sponsorship des enfants depuis Septembre 2012. Nous avons pu trouver des sponsors pour 16 enfants issus des familles démunis dans une région reculée de la ville de Goma.

Alors, Rebecca est arrivée à Goma Jeudi et est rentrée Dimanche autour de 13h à Kinshasa. Le vendredi matin elle est venue me visiter à l’Académie de Leadership où je prends des cours de leadership, elle a visité mon université (l’Université de Goma).

Le samedi, on a eu le petit déjeuner ensemble avant de nous rendre à l’Ecole Primaire Nyabyunyu où étudient nos enfants qu’elle a pu visiter. Elle les connaissait au travers de nos publications sur notre site web et sur les réseaux sociaux, mais là, elle les a rencontrées physiquement. De là, on est allé visiter Gisenyi (une ville à la frontière avec le Rwanda) et le soir avons eu un dîner chez Vianney (Membre du CA de Rudi International).

Rebecca intervient déjà depuis le mois de Juin dans les discussions en ligne pour le compte de notre programme « Rudi for Women and Girls Online ». Elle est bénévole et est la modératrice des débats qui se passent sous forme de commentaires sur notre page Facebook sur un sujet ayant trait aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

Bref, Facebook nous a permis de nous rencontrer virtuellement, permettant une rencontre physique aujourd’hui. Les réseaux sociaux, mieux, les NTIC, sont un outil très important pour créer des relations, pour partager et échanger. Il suffit de savoir s’en servir.

Pour quelles raisons toi tu les utilise ?

-Tungali-

Partagez

Commentaires